Bayley ► Galerie de speechs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bayley ► Galerie de speechs

Message par Invité le Jeu 14 Avr - 13:23

Salut les gens I love you

Ici ce sera ma galerie de Speech. Je posterais mes speechs au fur et à mesure. J'ai l'habitude de jouer des Heels, donc je ne maitrise pas vraiment la manière de jouer un face. De ce fait, vos avis sont les bienvenues.

Les paroles de Bayley seront en orange.

Les avis seront rendus si vous avez une galerie de Speech. Merci d'avance pour vos avis I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bayley ► Galerie de speechs

Message par Invité le Jeu 14 Avr - 13:24




Bayley
Je suis une princesse dans un monde de vilain.


L
a foule est en délire, se fait entendre comme si le prochain combat de la soirée se fait attendre. Or, aucun combat n’est prévu de suite. Le titantron s’allume, le grand écran noir projetant alors une lumière bleue pastel. Quelque chose de jolie, mignon, coquet. Le public se tait peu à peu et regarde alors cette couleur d’une façon énigmatique. Il se concentre, un silence régnant peu à peu… Que veut dire cette image fixe ?

??? – BOUH !

Bayley surgit alors de nulle part, sa tête s’affichant en gros plan sur l’immense écran ! Le public manifeste une surprise, mais réagit malgré tout positivement en voyant la petite brune. Certains semblent ne pas l’avoir oublié malgré les années. La demoiselle se recule alors, avec un sourire enfantin sur le visage. Elle laisse alors apparaitre la pièce dans laquelle elle se trouve. Une pièce digne d’un film d’horreur dans lequel joue des enfants. Tout est rose pastel, remplie de poupées dont le visage respire la terreur et de jouets dont le sourire fait froid dans le dos. Au sol, un cercle est dessiné à l’aide de petits bonbons qui n’ont alors plus rien de comestibles. La jeune femme s’y rend, s’asseyant au sol bien au milieu de ce même cercle. La vision est horrifique, même si le public se laisse attendrir par le doux sourire de Bayley.

BAYLEY – Vous m’avez manqué. Je veux dire, cette joie contagieuse que vous avez. Ça fait… si longtemps.

Le public se met alors soudainement à chanter une chanson que Bayley avait l’habitude d’entendre, autrefois. Cela lui arrache quelques larmes qui coulent le long de la joue de la jolie brune. Cette dernière essuie sa joue, faisant non de la tête. Elle tape alors des mains, et une chanson se met à raisonner dans l’arène. Celle de… de Disney ?

BAYLEY – Le passé… c’est comme une méchante belle-mère. Vous savez, comme celle de Blanche-Neige. Une fois qu’elle est morte, alors on passe à autre chose. On sait qu’elle a été là, qu’elle nous a fait du mal et qu’on a souffert à cause d’elle. Mais on n’y pense plus, parce qu’on sait que ça ne servirait qu’à nous fait de la peine à nouveau. Le passé est ce qu’il est. Je ne dis pas que j’ai changé. Je suis toujours Bayley, je suis toujours moi. Je veux juste prendre un nouveau départ, avec vous. Avec ce public qui m’a toujours soutenu, même dans les pires épreuves. Je vous dois beaucoup.

Le public acclame la jeune femme, tandis que la musique euphorique de Disney résonne toujours dans l’arène.

BAYLEY – Je n’ai pas peur du futur. Et vous savez pourquoi ? Non seulement parce que je vous ai vous, mais aussi parce que j’envisage la vie différemment. Nous sommes chacun maitre de son propre conte de fée. Je suis une princesse, je suis Cendrillon ou Raiponce ou même Anna ! Le monde est rempli de méchants qui n’attendent que ça que de nous détruire. Pour diverses raisons, pour prendre notre place ou même par plaisir. La princesse que je suis n’a qu’un objectif : devenir une Reine. Devenir la reine de la DWF. Je n’ai pas peur du futur. Je n’ai pas peur des méchantes belles-mères, des capitaines Crochets ou des faux princes. Je suis une princesse et je suis prête à me battre.

La jolie brune fait une pause, tandis que le public approuve son discours malgré la musique assourdissante.

BAYLEY – Bien sûr, je n’encourage pas la violence. J’aimerais résoudre mes problèmes en buvant un bon thé avec mes amies poupées et la personne concernée. D’ailleurs, je commencerais par ça. Puis on regardera la Reine des Neiges, et on chantera aussi ! Même notre pire ennemie peut devenir notre meilleure amie. Par exemple… Velvet Sky.

La jolie brune fait une pause. Son visage semble se transformer, juste l’espace d’un instant. Certains ne l’auront pas remarqué, d’autres penseront avoir rêvés tant son sourire angélique revint rapidement.

BAYLEY – Velvet n’est pas une princesse. Elle n’a pas de diadème. Elle n’a pas de jolies robes. Et en plus, elle n’a aucune grâce. Velvet est le cas typique de la fille banale qui veut devenir princesse à la place de la princesse. Elle devrait pourtant comprendre qu’un problème doit venir de quelque part. Par exemple, quand on est dans une fédération de catch et qu’on souhaite devenir la reine, n’est-il pas utile de savoir catcher ? Et quand on veut représenter tout un royaume, n’est-il pas utile de se vêtir ? Je veux moi-même être un exemple pour toutes les petites filles qui me suivent. Je veux qu’on me regarde avec admiration, qu’on désire devenir moi. C’est pour cela que je ne laisserais pas Velvet Sky sortir victorieuse de notre rencontre. Je ne veux pas laisser entendre aux jeunes filles que le mal l’emporte sur le bien. Après tout, c’est Cendrillon qui a épousé le prince, et non pas l’une de ses méchantes sœurs ! À Dream Night, la décence l’emportera sur la vulgarité.

La foule soutient les dires de la petite brune, même si certains semblent s’être lassé de la musique retentissante et ont par conséquent arrêté de soutenir celle qui a lancé le morceau.

BAYLEY – Je ne désespère pas de voir Velvet devenir une fille bien. Après tout, quand on est au fond du trou, on ne peut que remonter finalement… Non ? Elle n’a rien fait de mémorable jusqu’alors. Elle n’est qu’une moitié des Beautiful People, qui portent d’ailleurs bien leurs noms. Non, Velvet, la vie ne tourne pas qu’autour du physique. La vie ne tourne pas qu’autour de la beauté. Sinon, Rebelle n’aurait jamais été une princesse. Alors j’invite toutes les princesses à me soutenir ! Ensemble, nous serons plus fortes. Battons-nous pour montrer au monde que l’exemple à suivre est le nôtre ! On doit se battre pour ses convictions, se battre pour ses valeurs, se battre pour ses rêves. Je me bats pour devenir ce que j’ai toujours été, je me bats pour défendre mes opinions et je me bats pour être un exemple. Désolé, madame Ciel, vous êtes l’exact opposé de ce que je défends.

La petite brune se met alors à rire, un rire communicatif et sonore.

BAYLEY – À mardi, tout le monde. Et que la magie de Disney soit avec vous !

La jeune femme lance alors les bonbons qui l’entourent sur la caméra, ce qui coupe immédiatement la retransmission. La musique s’arrête par la même occasion, laissant le public dans un état végétatif. La terre semble s’être arrêtée de tourner, et certains semblent même être encore hantés par cette musique répétitive et assommante. Une princesse dans un monde de vilains ? Bienvenue dans notre conte de fée.

WILDBIRD

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bayley ► Galerie de speechs

Message par Mike Bennett le Jeu 14 Avr - 14:56

Superbe! Fidèle a ton style, une très belle acquisition pour la DWF!
avatar
Mike Bennett

Messages : 171
Date d'inscription : 22/03/2016
Age : 28
Localisation : Victoriaville, Qc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bayley ► Galerie de speechs

Message par Invité le Jeu 14 Avr - 16:18

Bon RP. Rien à dire. ;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bayley ► Galerie de speechs

Message par Invité le Dim 17 Avr - 6:56

Merci à vous deux. C'est gentil Smile J'espère continuer à vous "impressionner" ahah.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bayley ► Galerie de speechs

Message par Didier le Dim 17 Avr - 9:54

J'aime beaucoup ton rp ! Smile Il est vraiment bien construit et la gimmick de Bayley est rafraîchissante !

Didier

Messages : 25
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 35
Localisation : Agen, France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bayley ► Galerie de speechs

Message par Invité le Dim 24 Avr - 7:00

C'est gentil ! Ça me permet de partir dans des délires un peu fous ahah

Nouveau speech !



     
      Bayley
      Libérééée, délivrééée


C
’est la nuit. Le vent souffle dehors, fait bouger les branches des arbres sans feuilles qui reflètent alors des images terrifiantes à l’intérieur des foyers. Des images qui pourraient apeurer beaucoup d’enfants mais aussi certains adultes. Nous nous intéressons à une chambre en particulier.



Cette adulte a d’ordinaire très peur de ce type d’ombre mais cette fois, elle semble ne pas y prêter attention. Et pour cause, la jeune femme dort profondément. Un sourire béat est sur ses lèvres, c’en est presque mignon à voir. Elle semble rêver, mais de quoi ? Une seule façon de le savoir : rentrer dans sa tête, et visionner ses rêves à l’instant même où elle les vit. Qu’en dites-vous ? Allons-y !

On se retrouve donc dans un château. Un château constitué de glace. On peut apercevoir Bayley en plein milieu de la pièce. La jeune fille semble user de pouvoir pour construire son château.

« Libéréééée, délivrééée… Je ne mentirais plus jamaaaaais ! »



Et elle semble s’amuser en plus ! Rapidement, le château se termine et la jolie jeune femme se retrouve vêtue d’une robe faite de glace. Ce qui est encore plus étonnant, c’est que ses cheveux sont devenus blonds et que son visage a pris les traits de la vraie reine des neiges. Elle croit être véritablement la reine des neiges !

BAYLEY - Wow, comme c’est magnifique. La glace est translucide, à tel point qu’on se voit dedans. Je devrais surement inviter mes amis pour qu’ils puissent voir ça. Dommage que les Petits Poneys sont dans un autre rêve, et qu’il est impossible de partir d’un rêve pour aller dans un autre. Ils auraient adoré cet endroit magnifique. Je pourrais inviter ma cousine, Raiponce, mais elle ne pourra jamais traverser la forêt par un froid pareil. Je suis la seule et unique reine des neiges, je peux supporter le froid. Mais elle non… Enfin bon. En espérant que je ne m’ennuie pas seule ici. Oh mais je sais ! Je vais faire des peluches en neige. Comme je ne crains pas le froid, je pourrais les serrer contre moi et ressentir beaucoup d’amour de leur part ! Ça sera mes Bisounours à moi, et ils m'aimeront d'amour parce que c'est moi qui les aura fait.

Le rêve semble se détacher de la vrai version du dessin-animé. Mais en même temps, n’est-ce-pas là le but d’un rêve ? De s’approprier quelque chose et de le vivre à sa façon ? C’est ce qu’est en train de faire la jeune Bayley. D’un coup de main, d’un geste majestueux, elle construit 2-3 peluches à l’aide de neige. Elle saute de joie, l’air heureuse. Le bonheur réside dans un rien, une célèbre chanson d’un autre dessin-animé y fait référence. Elle prend une des peluches, la serre contre elle. Mais soudainement, un bruit sourd résonne dans le château. Quelqu’un vient de taper à la porte.

BAYLEY - Alors ça, c'est étrange ! Personne n'est assez courageux pour venir jusqu'ici normalement, surtout par ce froid. Et dans le dessin-animé, personne ne vient. Personne à part ma soeur... Oh mais..!

Bayley, qui se trouve à l'étage, descend alors les marches 4 par 4 pour redescendre au rez-de-chaussée. Elle arrive dans le grand hall et découvre les portes du château grandes ouvertes ! La jeune femme reste figé, se demandant alors qui a bien pu rentrer dans sa demeure. Sa réflexion ne dure pas bien longtemps puisqu'elle se fait surprendre par une personne derrière elle. Cette dernière met ses mains devant les yeux de la jeune Bayley, avant de prendre la parole.

??? - Qui est-ce ? Devine !

BAYLEY - April ! Ma chère soeur, je suis si contente que tu sois dans mon rêve !

April enlève ses mains du visage de Bayley, et cette dernière se retourne pour prendre sa soeur dans ses bras. Les deux femmes s'enlacent gaiement avant de se séparer, tout en gardant leurs mais les unes dans les autres.

BAYLEY - Normalement, tu es pas sensé être dans ce rêve. Normalement, j'aurais dût faire une faire gigantesque avec mes nouveaux amis les Bisounours de Neige jusqu'à ce que les Nounours gélifiés viennent nous rendre visite. Suite à ça, les enfants dévoreurs de bonbons seraient venus semer la terreur mais par chance, j'aurais réussi à les repousser avec mes pouvoirs de Reine des Neiges. Donc tu vois, normalement tu n'es pas dans ce rêve.



Bayley arbore toujours un grand sourire, malgré les questions qu'elle se pose.

APRIL - Oui, je sais, mais j'ai une très bonne raison d'être ici. Tu veux savoir laquelle, Bayley ?

BAYLEY - Heuuu.... Oui ! J'aimerais bien. Mais après on chante une chanson ! OOOOHHH, nul n'est parfait !

April sourit face à sa petite soeur.

APRIL - Calme-toi, tu es toute folle. Pour le savoir, tu dois me tourner le dos.

La petite brune hausse les épaules face à sa sœur, puis se retourne comme demandé. April arrive alors derrière elle… et l’étrangle soudainement !

BAYLEY - Tu… tu me fais mal…

On peut sentir comme des sanglots venant de la voix de la petit Bayley qui essaie en vain de se libérer de l’étranglement. Finalement, April la repousse d’un coup sec, ce qui fait presque tombé la nouvelle Reine des Neiges.

APRIL - Tu n’as pas de sœur, Bayley. Tu n’es qu’une folle ! Tu veux vraiment connaître la raison de ma venue dans ton stupide rêve ? Je vais transformer ce rêve en cauchemar !

Bayley regarde alors April, la bouche grande ouverte. Puis, elle se rappelle qu’effectivement, elle n’a pas de sœur. Qu’importe, cette intrusion suivie de cette attaque n’a rien à faire dans un rêve magique comme le sien.

BAYLEY - Tu n’es peut-être pas ma sœur, mais ça ne me rend pas idiote ! Sors de ce rêve, laisse-moi tranquille !

April se met à rire, d’un rire sonore qui raisonne dans l’immense château. Bayley fronce les sourcils de mécontentement, tel un enfant qui fait un caprice.

APRIL - Pauvre fille. Voilà pourquoi je vais gagner notre match à Dream Night. C’est également la raison pour laquelle tu as été jeté de la WWE comme une malpropre : c’est parce que tu n’es qu’un incapable, folle et débile !

Ces derniers mots semblent avoir un impact énorme sur Bayley. Cette dernière voit alors son visage se transformer, malgré l’air innocent auquel il ne peut échapper.

BAYLEY - Tu ne veux pas te taire… alors je vais devoir te punir !  

APRIL - Ah oui ? Et tu vas faire quoi le clo-



April n’a pas le temps de terminer sa phrase que Bayley lève la main ! De la neige en sort alors, telle la véritable Reine des Neiges ! April n’a pas le temps d’esquiver. La neige vient se plaquer avec violence sur sa bouche, et se solidifie instantanément ! April ne peut plus parler, et son regard exprime sa peur soudaine. Bayley, quant à elle, affiche un sourire de vainqueur qui, malgré tout la candeur qui en ressort, fait froid dans le dos.

BAYLEY - Tu as eu raison sur un point, April. Ce rêve va peut-être devenir un cauchemar. Mais ce sera pour toi !

Bayley lève de nouveau la main, et les peluches de neiges du début prennent vie ! Et ils n’ont plus cet air sympathique, ah ça non ! Ils s’empressent d’aller vers April qui se défend comme elle peut, mais qui se retrouve finalement prisonnière des Bisounours de Neige. Ces derniers l’attachent alors sur une chaise de glace, avant de se retrouver inanimé de nouveau. April ne peut ainsi ni parler, ni bouger. Elle est à la merci de Bayley !

BAYLEY – Tu vois, April, tu as toujours été un modèle pour moi ! Je te voyais comme une petite fille voit Cendrillon ou même Aurore ! Tu es resté sur la touche au début pour finalement devenir une Reine. Je voulais devenir comme toi. C’est peut-être pour ça que l’espace d’un instant, je t’ai prise pour ma sœur. Mais tu n’es pas une sœur. Tu ne m’as pas aidé quand j’étais toute seule, abandonnée. Je t’ai toujours défendue, April. Quand les gens disaient que tu étais une fille de joie, je disais qu’en effet, tu étais souvent joyeuse. Et quand ils disaient que tu étais une trainée, je répondais que personne ne te trainait au sol. J’ai toujours fais en sorte qu’on te voit de la meilleure des façons, parce que tu étais mon modèle. Mais je m’aperçois aujourd’hui que tu n’es pas une princesse. Tu n’es ni Cendrillon, ni Aurore. Tu es un vilain. Tu es la Mère Gothel, oui !

La jeune femme s’arrête de parler, et on peut lire la détermination dans son regard.

BAYLEY – Tu es la mère Gothel, April ! Tu prétends être quelqu’un de bien, être un modèle et vouloir m’aider. Mais en fait, tu t’es servie de moi. Tu t’es servie de mon respect pour finalement te retourner contre moi au moment opportun. Du moment que je n’étais pas sur ta route, alors tout allait bien. Mais quand j’ai décidé que j’avais droit aussi de connaître la lumière, les étoiles… alors tu es venue dans mon rêve pour m’en empêcher ! Et bien je te l’annonce, Mère Gothel-April, tu ne réussiras pas à m’en empêcher ! Tu es peut-être une ancienne championne des Divas, mais je suis une ancienne championne de NXT. Tu es peut-être respecté par des fans qui, comme moi, se font berner. Mais moi je te vois enfin comme tu es. Tu ne gagneras pas cette fois. Et tu sais pourquoi ? Mère Gothel-April ?

Un silence s’installe, tandis que Bayley semble attendre une quelconque réponse de la part d’April. Finalement, la jeune Reine pouffe de rire.

BAYLEY – J’avais oublié que tu ne pouvais pas parler ! Et c’est la preuve que je suis plus forte que toi. Et en plus, je suis plus grande. Et tac ! Et puis, tu ne gagnerais pas parce que je suis Elsa, que je suis la cousine de Raiponce et que la Mère Gothel ne gagne pas. À la fin de l’histoire, je suis la princesse, et toi tu n’es rien. À la fin du conte, le bien l’emporte et le mal s’incline. Tu es le mal, GothApril ! Et il est temps de terminer ce conte en beauté !

La jeune femme lève alors de nouveau la main, et les nounours se remettent en marche. Ils soulèvent alors la chaise sur laquelle se trouve April, emportant la jeune femme au passage ! Cette dernière se défend d’un air paniqué, hurlant des choses qu’on ne comprend pas. Bayley saute de joie face à ce spectacle, faisant un signe de la main pour dire au revoir à son ancien mentor. Les Bisounours de Neige poursuivent leurs chemins, pour finalement arriver devant les portes du château. Ces dernières s’ouvrent alors toute seule. Devant le château, plus d’escalier… mais un vide ! April se rend alors compte de ce qui l’attend et se débat davantage mais il est malheureusement trop tard. D’un geste décidé, les Bisounours de Neige balancent la lutteuse dans le vide pour signer son arrêt de mort. Aussitôt fait, ces derniers retombent en veille. Et soudainement les portes du château de referment violemment… BAAAAAAAAAAAAAAM.



Bayley se réveille, haletante et toute en sueur. Sa respiration est lourde, saccadée. Autour d’elle, sa chambre. Rien ne semble avoir bougé, rien ne semble être différent d’avant son sommeil. La petite brune  reprend ainsi peu à peu ses esprits, avant de se redresser pour s’asseoir dans son lit et de prendre sa jolie peluche dans ses bras.[/i]

BAYLEY - Wow… C’était un rêve très effrayant. D’habitude, c’est beau et magnifique. D’habitude, je suis une reine des neiges magnifique qu’on aime beaucoup. Et là… En un instant, April m’a fait devenir une personne plus adulte alors que j’essayais de lui prouver justement que je n’étais pas une idiote s’amusant avec des trucs d’enfants. Elle s’est invité dans mon rêve, et en a fait un cauchemar effrayant. Tu sais jolie peluche, je vais devoir faire quelque chose que je ne fais jamais volontairement : me battre. Je vais devoir me battre pour montrer à cette méchante Gothel que les gentils l’emportent toujours à la fin. Oui, c’est décidé ! Je vais me battre contre elle au prochain Dream Night ! Pour le moment, je retourne dans mes rêves. J’ai très envie de faire ce rêve où je nage dans les cheveux de Raiponce ahah.



La petite brune se recouche convenablement, le sourire aux lèvres. Elle ne met pas longtemps à se rendormir, et à voir le sourire béat qu’elle arbore à nouveau, nul doute que ce rêve est plus joli que le précédent. Et tandis qu’elle se couche, qu’elle retombe dans les bras de Morphée, on peut discerner quelque chose de brillant dans la chevelure de la jeune Bayley. En s’y approchant, on distinct alors… un flocon de neige ?! Oui, c’est un flocon de neige bien blanc et bien brillant. Tout ceci était-il vraiment un rêve ? N’y avait-il pas une part de vérité ? La réponse, s’il n’est pas effrayant de la connaître, aura lieu à Dream Night. Il est temps que le bien l’emporte sur le mal dans ce conte de fée qu’est la vie…
WILDBIRD

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bayley ► Galerie de speechs

Message par Invité le Dim 1 Mai - 8:49




Bayley & Maryse
Maitre de la Ligue !


D
es hautes herbes, un univers coloré, et des animaux qui ont l’air d’avoir subi de fortes radiations. Aucun doute, nous sommes dans un univers bien connu de presque-tous ! Et dont la naissance vient du Japon ! Sans plus attendre, le générique du manga se met en route tandis que les enfants du monde entier se mettent probablement à chantonner la chanson qui l’accompagne.




Nos deux héros viennent alors de quitter Bourg-Palette. Et on peut dire qu’ils ont quelque peu changés ! Sacha est devenu une jeune femme aux cheveux foncés mais avec un sourire enfantin. Ondine est restée une femme mais a troqué sa chevelure rousse pour un blond très clair qui fait ressortir son tout nouveau visage de poupée. Peut-être est-ce une version alternative du dessin-animée ? Dans tous les cas, nos deux héros s’avancent alors, le sourire aux lèvres.

SACHA/BAYLEY – Sourit un peu Ondine ! Je suis sûr qu’on va réussir à trouver notre chemin. Et quand on sera dans la prochaine ville, à moi le badge d’arène ! Je vais devenir Maitre Pokémon de la région de la DWF !

ONDINE/MARYSE – Peux-tu arrêter d’être optimiste en permanence ? Reconnais qu’on est perdus, et que tu ne sais pas du tout où tu vas !

SACHA/BAYLEY – Heuu… et bien, si je sais lire ma carte, je dirais qu’on doit aller dans cette direction !

Sacha montre alors une direction du doigt, ce qui provoque un soupir de la part de sa coéquipière. Cette dernière lui arrache la carte des mains pour y jeter un œil, et se met alors à hurler.



ONDINE/MARYSE – Es-tu idiot ou quoi ?! Ça fait une heure que tu lis la carte à l’envers ! On arrivera jamais à retrouver notre chemin, tu es content de toi !

SACHA/BAYLEY – Oh… et bien, désolé, je pensais bien faire…

Sacha lâche un sourire un peu gêné, tandis qu’Ondine lève les yeux au ciel en guise de réponse. Cette dernière décide alors de prendre la situation en main, et décide ainsi par la même occasion de s’arrêter un instant afin de manger un petit quelque chose. Sacha en profite pour laisser son Pikachu vagabonder, tandis qu’Ondine libère Stari de sa Pokéball. Les deux Pokémon partent alors jouer ensemble, tandis que Sacha et Ondine commencent à grignoter.

Quelques longues minutes plus tard, les deux amis ont terminés leurs repas. Sache laisse un sourire apparaître sur son visage, tandis qu’il ferme les yeux.

SACHA/BAYLEY – Aaah, c’était délicieux, n’est-ce-pas Pikachu ?

Le dresseur attend alors une réponse de son animal de poche… mais rien ne vient. Sacha réouvre alors les yeux, totalement paniqué, afin de chercher Pikachu du regard. Mais il n’est pas là ! C’est à ce moment-là qu’Ondine revient, avec le même air paniqué.

ONDINE/MARYSE – Sacha, je ne retrouve pas Stari ! Il n’est nulle part, j’ai bien peur qu’il ait été enle-

Ondine n’a pas le temps de terminé sa phrase, qu’un petit groupe composé de trois individus tombent d’un arbre de la façon la plus théâtrale possible ! Deux femmes, dont les maillots arborent les initiales TR. La plus grande est blonde, et avec une musculature impressionnante qui laisse penser qu’elle pourrait être un homme. L’autre est plus petite, brune avec de longs cheveux. Sa jupe est fendue, ce qui laisse penser qu’elle pourrait être une fille de joie. Elles sont alors accompagnées d’un petit Pokémon jusqu’alors inconnu, en forme de ceinture de catch. Une ceinture féminine de surcroit !



??? – Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour ! Afin de préserver le monde de la dévastation, afin de rallier tous les peuples à notre nation. Afin d’écraser l’amour et la vérité, afin d’étendre notre pouvoir jusqu’à la voie lactée !

JESSIE/APRIL – Jessie !

JAMES/CHARLOTTE – James !

??? – La Team Rocket plus rapide que la lumière ! Rendez-vous tous, ou ce sera la guerre ! OUI, la guerre !

Cette longue tirade permet d’en savoir plus sur l’identité des inconnus, tandis que Sacha se relève avec un air déterminé sur le visage.

SACHA/BAYLEY – La Team Rocket ! Je vous connais, vous êtes des voleurs de Pokémon !

JAMES/CHARLOTTE – Oh, apparemment nous sommes connus même dans les villages les plus reculés !

JESSIE/APRIL – Comment veux-tu qu’il en soit autrement ? Nous sommes des légendes. Et notre réputation ne va cesser de s’accroître avec ces nouvelles prises ! Un Pikachu et un Stari, voilà de superbes prises !

Les deux héros font alors de gros yeux ! Ce sont leurs Pokémons que la Team Rocket a enlevé !

SACHA/BAYLEY – Ce sont nos Pokémons ! Rendez-les nous !

JAMES/CHARLOTTE – Dans tes rêves, le mioche ! On les a, on les garde ! À moins que…

SACHA/BAYLEY – Que quoi ? Dites-nous !

La Team Rocket s’échangent alors un regard, le sourire aux lèvres.

JAMES/CHARLOTTE – À moins que vous les repreniez de force !

ONDINE/MARYSE – Mais… nous n’avons plus de Pokémon, on ne peut pas faire de combat.

JESSIE/APRIL – On ne parle pas de combat Pokémon, petite idiote. On veut que vous nous affrontiez au corps à corps !

Nos deux héros s’échangent alors un regard, choqué par cette proposition. Cependant, il s’agit là du seul et unique moyen de récupérer leurs Pokémon. Sans se concerter ou même se dire un seul mot, les deux héros se séparent. Ondine part affronter Jessie, tandis que Sacha se dresse face à James ! Le regard déterminé de notre héros est en parfaite opposition avec l’air presque détendu de son adversaire.

JAMES/CHARLOTTE – Tu ne gagneras pas ce match. Tu vois ce petit Pokémon en forme de ceinture ? Il veut dire que je suis l’actuel maitre de la ligue Pokémon de la DWF. Ce que toi, tu ne seras jamais ! Tu ne sais pas qui tu as en face de toi. Tu ne connais rien de ma puissance légendaire.

Sacha garde alors son regard déterminé, tandis qu’il lève le bras en direction de James.

SACHA/BAYLEY – Détrompe-toi, James ! Je te connais très bien. Je veux devenir le maitre de la ligue, et pour ça j’ai bien étudié ton parcours. Je t’ai même prit comme modèle fût une époque. C’était une énorme erreur. Là où certains pourraient dire que tu es rusé, moi je dis que tu es lâche ! Tu te sers des points faibles de tes adversaires pour remporter la victoire. Tu mens, tu triches et tu manipules afin d’arriver à tes fins ! Pour moi, il n’y a rien dont tu pourrais être fier dans le fait d’avoir ce Pokémon-Trophée. Notre région mérite un bien meilleure Maitre que toi ! Il mérite quelqu’un qui fait des efforts, quelqu’un qui va apprendre de ses erreurs et qui n’aura pas besoin d’écraser les autres pour décrocher des victoires.

JAMES/CHARLOTTE – Tu ne sais absolument pas de quoi tu parles ! Je suis génétiquement supérieur, je n’ai pas besoin de tricher pour être le meilleur !



SACHA/BAYLEY – Vraiment ? Alors pourquoi avoir utilisé le nom de ton père pour entrer dans des arènes où tu n’avais pas le niveau ? Pourquoi avoir utilisé des techniques interdites durant les combats. Techniques qui, par ailleurs, ont fait souffert les Pokémons que tu as affrontés. Tu ne vois que la victoire, tu es aveuglé par cette soif de renommée à tel point que tu as oublié la vraie raison qui t’a probablement poussé à devenir maitre de la ligue. Les Pokémons sont des êtres, avec des émotions. Ce ne sont pas des machines, des robots qui ne sont là que pour obéir à tes ordres. Oui, tu es présentement le Maitre de la ligue… mais tu ne le mérite pas. Et en aucun cas, tu n’auras mon respect. Tu te trompes, James. Tu te trompes en pensant que je ne te connais pas. Je te connais bien plus que tu ne me connais. Je connais tes points forts, ton histoire mais aussi tes points faibles qui t’ont fait perdre quelques combats par le passé. Cette manie de vouloir tricher qui t’a fait disqualifier de nombreuses fois. Je sais aussi que de nombreuses télévisions ont refusés de t’interviewer malgré ton statut de Maitre, parce que tu n’inspires aucune sympathie et que tu n’as également aucun charisme. Et je sais également que ton assurance cache une faiblesse que tu n’avoueras jamais. Tu penses être génétiquement supérieur ? Tu penses que, parce que ton père est un multi-maitre de ligue, alors tu vas avoir le même destin ? Ton destin est d’ores et déjà entravé par tes actions passées. Tu n’obtiendras jamais la renommée que tu mérites. Car personne ne veut connaître un être tel que toi. Un être rempli de vices, dont il se sert pour combler ses failles.

JAMES/CHARLOTTE – Je.. je t’ordonne de te taire ! Je suis le Maitre de la Ligue, tu dois me respecter !

SACHA/BAYLEY – Erreur, James. Je ne respecte que ceux qui le méritent. Et encore une fois, tu ne mérites absolument rien. Et encore moins ce titre de Maitre dont je vais me faire un plaisir de te retirer.

Cette dernière phrase semble être celle de trop. James s’avance alors vers notre héros à une vitesse folle pour bloquer sa tête sous son bras. Le combat commence ! De l’autre côté, le combat a déjà commencé depuis longtemps entre Ondine et Jessie, et il est pour l’instant dominé par Ondine qui inflige un French TKO a son adversaire, ce qui est un coup de pied dans la nuque. Jessie tombe au sol comme sonné, mais Ondine ne relâche pas ses efforts. De son côté, Sacha tente de se débattre et envoie des coups de coudes dans l’estomac de James. Ce dernier commence alors à courir en tenant la tête de Sacha, il veut faire un Bulldog ! Il s’élance, mais notre héros le repousse au dernier moment ce qui a pour conséquence de faire retomber le maitre de la ligue sur ses fesses !

SACHA/BAYLEY – Je t’ai dit que je te connaissais. Ce qui implique que je connais tes attaques également.

James se relève, furieux, tandis que Sacha l’attend sagement. Toujours laisser son adversaire attaquer en premier. Le Maitre court alors vers son rival, et lève sa jambe pour un Big Boot… esquivé de justesse par Sacha ! Ce dernier en profite pour passer derrière James, et le saisir à l’estomac… German Suplex ! Énorme, et douloureuse pour James qui retombe sur la nuque à même le sol ! Il est ainsi sonné. Ondine, quant à elle, fini le combat. Elle tient la tête de Jessie sous son bras, et se laisse lourdement tombé en sol… FRENCK KISS ! Un DDT où elle a littéralement planté la tête de sa rivale dans le sol ! Le combat est terminé pour Ondine, qui l’a remporté de façon remarquable. Sacha relève alors James difficilement, mais se fait surprendre par un aveuglement de la part de ce dernier. Sacha recule de quelque-pas, ce qui laisse à James le temps de se relever. Ce dernier s’avance alors vers le challenger et veut lui faire un Chop… mais Sacha lui attrape son bras ! Puis l’autre ! Il lui donne un coup de boule, puis l’attrape dans ses bras ! BELLY-TO-BAYLEY ! Il vient de le plaquer au sol avec une force incroyable, qu’on ne lui soupçonnait pas ! James est K.O, Sacha remporte ainsi le combat. Il rejoint Ondine, tandis que la Team Rocket se relève difficilement après cette attaque.

JESSIE/APRIL – Ça… ça ne se finira pas comme ça ! Nous avons quelque chose que vous n’avez pas, un Pokémon !

ONDINE/MARYSE – Il est interdit d’utiliser un Pokémon contre des humains !

JAMES/CHARLOTTE – Considère qu’il s’agit d’une exception qui confirme la règle.

Nos deux héros se regardent, tandis que le Pokémon en forme de ceinture s’avance dangereusement. Une petite voix se fait soudainement entendre ! « Pikaaachu ». Suivi d’un bruit étrange qui rappelle Stari ! Soudainement, les deux Pokémons de nos héros arrivent en renfort.

JESSIE/APRIL – Oh non, ces idiots ont réussi à se libérer de notre piège !

L’air paniqué de la Team Rocket en dit long. Sans plus attendre, Ondine ordonne à Stari d’attaquer leurs adversaires.

ONDINE/MARYSE – Stari, attaque Pistolet à Eau !

Stari s’exécute et trempe ainsi la Team Rocket ainsi que le Pokémon Ceinture. L’attaque n’est pas bien forte cependant.

JAMES/CHARLOTTE – Ah, et tu penses nous battre avec ça !

SACHA/BAYLEY – N’oublie pas que nous sommes une équipe, James ! Pikachu, attaque Tonnerre !



Pikachu s’élance alors dans les airs, et un éclair fulgurant s’échappe de sa queue ! Il va toucher directement la Team Rocket qui, mouillé par l’attaque de Stari, se fait électrocuter bien comme il faut ! L’attaque est si puissante que les méchants se retrouvent projeter dans les airs, et partent vers le soleil !

TEAM ROCKET – Une fois de plus la Team Rocket s’éloignent vers d’autres cieuuuuuuuux…

La Team Rocket disparaît dans le ciel, tandis que la tension retombe du côté de nos héros. Ondine souffle longuement, tandis que Sacha s’essuie le front.

SACHA/BAYLEY – C’était un bel entrainement pour la prochaine arène ! Ça ne fait aucun doute, nous sommes prêts !

ONDINE/MARYSE – Je t’ai dit d’arrêter avec ton optimisme ! De toute façon, on ira jamais à la prochaine arène, on est toujours aussi perdu ! Tout ça à cause de toi, si tu n’avais pas lu cette carte à l’envers, on aurait jamais atterris ici, et on aurait pas eu à se battre, et on…

Sacha se remet alors en route, tandis qu’Ondine continue de se plaindre sur l’optimisme et l’innocence de son équipier. Le sourire aux lèvres, le regard confiant, nul doute que son prochain combat sera une victoire. Nos deux héros poursuivent alors leur route vers leurs prochaines épreuves, pour de nouvelles aventures !

WILDBIRD

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bayley ► Galerie de speechs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum