WBWF ▬ THE SUN ALWAYS SHINES ON TV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

WBWF ▬ THE SUN ALWAYS SHINES ON TV

Message par DallasPride le Ven 11 Nov - 9:26

WBWF - THE SUN ALWAYS SHINES ON TV
30 NOVEMBRE 2016 -NORTHUMBRIA UNIVERSITY STUDENT'S UNION



Le Chairman Nigel McGuinness et le General Manager Mike Quackenbush arrivent sur le ring sous les acclamations de la foule. Ils remercient le public d’être venu si nombreux et expliquent ensuite qu’ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour que ce PPV soit un succès aussi bien commercial que critique ! Maintenant une musique inconnue se fait entendre… C’est celle du vétéran Joe E. Legend ! Le canadien prétend qu’il est actuellement le lutteur le plus connu d’Europe et qu’il ne comprend pas pourquoi on ne l’a même pas laissé lutté un seul match… Il affirme alors que tant qu’il n’aura pas de match, il restera sur ce ring et empêchera le PPV d’avoir lieu ! Nigel semble très embarrassé et demande à la sécurité de venir évacuer l’empêcheur de tourner en rond, Mike Quackenbush va alors parler à son patron et celui-ci semble alors satisfait… Quack’ renvoi les agents et annonce que Joe va pouvoir lutter et que son combat sera l’Opening de ce PPV !

***

Un arbitre arrive alors sur le ring et Joe E. Legend se met en position de combat… Mike Quackenbush se dirige vers Galvin Loudspeaker et lui murmure quelques mots à l’oreille, l’annonceur et a l’air heureux comme tout il lance son annonce : « FROM TOKYO JAPAN…. HE’S THE MASKED HEROOOO… » Et soudain une MUSIQUE bien connue des fans de Puroresu se fait entendre… Tiger Mask W entre dans le ring sous les acclamations d’une foule en derrière, on ne sait pas qui se cache derrière le masque, mais les spectateurs semblent conquis ! La cloche sonne et le match peu débuter !


***

Single Match:
Joe E. Legend vs. Tiger Mask W


Joe E. Legend ne semble pas vraiment impressionné par le nouvel arrivent qui est effectivement beaucoup moins massif que lui! Il veut porter une prise de tête au japonais masqué qui répond avec une série de kicks extrêmement stiff, il se projette dans les cordes, mais Legend l’esquive et accompagne son mouvement pour le faire passer par-dessus la troisième corde ! Il fait alors son malin et nargue le public, il n’a pas vu que Tiger Mask s’est réceptionné sur l’apron… Springboard Missile Dropkick ! Legend se relève et il se mange une série de coups de pieds encore plus stiff que ceux de tout à l’heure, puis se mange une German Suplex suivit d’un Standing Moonsault ! Le félin relève son ennemi et lui porte une Tiger Suplex ! Un, deux, trois !

Vainqueur : Tiger Mask W.

***

En coulisse on voit Black Tiger VIII, les bras croisés qui regarde Tiger Mask W célébrer sa victoire. De toute évidence il risque de ne pas y avoir assez de place pour deux fauves dans cette fédération. Sonny Onoo tente cependant de calmer son poulain en lui disant que ce soir, il va d’abord devoir se débarrasser de Missile Assault Man.

***

Marty Scurll arrive sur le ring, il dit qu’il est désavantagé par rapport à Rob Van Dam… En effet la semaine passée il a lutté à Hawaï ce qui l’a beaucoup déphasé. Il avoue être encore victime du décalage horaire avant de rajouter qu’en plus RVD va l’affronter dans sa stipulation favorite… Il explique également que Nigel McGuinness est venu lui parler et qu’il a interdit à Trent Seven et à Tyler Bate de venir jusqu’au ring… Du coup il n’aura même pas ses amis pour l’encourager, alors que Van Dam lui sera soutenu par son épouse…  Le vétéran arrive finalement sous les acclamations du public, il pousse un caddie remplit d’armes…

***

Ariadne’s Thread Tournament – Semi Final:
Marty Scurll vs. Rob Van Dam


RVD laisse son caddie sur le bord du ring, mais alors qu’il s’apprête à monter, Scurll lui porte un Baseball Slide rapidement suivit d’un Suicide Dive ! Le barbu remonte aussitôt dans le ring et tente de répéter l’opération, cette fois-ci le favori de la foule l’accueil avec un énorme coup de couvercle de poubelle qui résonne dans toute l’arène ! Il ramène le barbu entre les cordes et prend de l’élan, Back Body Drop de l’anglais !? Non ! Vintage Rob ! Il passe au-dessus et revient avec un Spinning Heel Kick ! Le combat continue dans un rythme endiablé et Van Dam semble avoir le dessus, il bondit sur un coin, mais le vilain le pousse violemment et le fait tomber de la troisième corde, contre les barrières de sécurité ! Il le rejoint rapidement et le pousse violemment dans les escaliers en acier ! Le Leader du Barber Club sans doute trop sûr de lui renvoi le quadragénaire dans le ring et s’arme d’une chaise… Erreur fatale ! Van Daminator ! Le barbu est en sang, il se relève en titubant et se mange un Spin Kick suivit du traditionnel Rolling Thunder ! RVD veut en finir, Five Star Frog Splash !? Non ! C’est esquivé in-extremis par le britannique qui contre-attaque immédiatement avec un Superkick et sa terrible Swinging Double Underhook Suplex ! Cet enchaînement n’est pas suffisant, il ouvre alors une table et l’installe à l’extérieur du ring… Il place ensuite Rob sur la troisième corde… Il veut tenter une Superplex, malheureusement le favori de la foule le repousse dans le ring, alors que RVD s’apprête à bondir, un homme encagoulé sort de nulle part et le pousse violemment ! L’ancien champion de l’ECW s’écrase contre la table ! Encouragé par la foule, il se relève difficilement alors que Marty reprend son souffle… L’inconnu porte alors un énorme Spear qui fait passer Rob à travers les barrières ! Il le relève et le renvoi vers un Scurll tout sourire qui place un Superkick avant d’emprisonner RVD dans sa Crossface Chickenwing… Le malheureux est déjà inconscient et l’arbitre est donc obligé de faire sonner la cloche !

Vainqueur : Marty Scurll.

***

Hanson et Raymond Rowe sont en coulisse avec Michael Elgin, ils lui demandent comment va son bras… Ce dernier explique qu’il n’est toujours pas à 100%, mais que cela devrait lui suffire pour vaincre rapidement Becky Lynch et s’occuper d’un Marty Scurll amoindrit ! Les War Machines ne semblent pas forcement convaincus, mais ils encouragent leur partenaire, ils lui disent ensuite que ce soir ils vont exterminer les sbires de Paul Ellering et qu’aucun d’entre eux ne perturbera le ou les combats du puissant canadien !

***

Ariadne’s Thread Tournament – Semi Final:
Becky Lynch vs. Michael Elgin


Dès le début du combat on remarque la différence de taille et de puissance entre les deux adversaires! Elgin attrape violemment son adversaire et la soulève très facilement, cela ne plait pas à la rousse qui se dégage à temps et revient avec une série d’atémis qui ne semblent pas atteindre Michael… Ce dernier se laisse faire et provoque l’irlandaise ! Mauvaise idée ! Elle hurle un coup et enchaîne de redoutables kicks qui font finalement reculer le canadien, ce dernier finit tout de même par contre attaquer avec une Enzuigiri ! Il s’amuse avec son ennemie et tente d’en finir avec un Backfist to the Future, par reflexe il essaie de frapper avec son bras blessé, essaie, car Lynch voit le coup venir et stop le bras de son rival avec un Big Foot ! Elle enchaîne aussitôt avec un Hammerlock DDT, mais ne parvient pas à verrouiller son Armbar ! Très agacé, Elgin détruit la rouquine avec des atémis, puis lui porte une énorme Powerbomb contre le coin, il enchaîne avec un Backfist et une Elgin Bomb ! C’est terminé… Un, deux, trois ! Non ! Lynch a un pied sous les cordes ! Michael n’y croit pas, il demande confirmation à l’arbitre, mais Becky en profite pour rouler hors du ring ! Désireux d’en finir, Michael tente une Slingshot Plancha esquivée par l’européenne qui lui porte un Dropkick dans le dos ! Le colosse percute la barrière de plein fouet ! C’est son bras blessé qui prend, l’Underdog l’a très bien vu et elle attrape alors son bras pour tenter de le balancer contre les escaliers ! C’est l’arroseur arrosé ! Michael remonte sur le ring et demande à l’arbitre de compter… Cela semble trop dur pour la jeune femme, Michael se repose dans un coin et il tourne le dos à l’action ! Il est trop arrogant ! L’Irish Girl utilise ses trips pour revenir et elle monte directement sur le coin… Missile Dropkick ! Le canadien est à genoux… Soccer Kick à la Shibata ! L’ours semble souffrir, mais il est toujours à genoux ! Oh, elle prend de l’élan et Running Kick ! Il est au sol, elle grimpe sur le coin… Elle va encore une fois rendre hommage à Finn Balor ! DIVING DOUBLE FOOT STOMPS ! Un, deux, dégagement ! On voit que l’amazone est à deux doigts d’abandonner et de chialer, mais elle se motive et tente une T-Bone Suplex, forcément Michael est trop massif, il la pousse dans un coin et lui porte une Lariat… Avant de la relever, Power… Non ! Son bras le fait trop souffrir ! Lynch le tords et elle enchaîne aussitôt avec un Small Package… Un, deux, trois ! OH MY GOD ! WHAT AN UPSET !

Vainqueur : Becky Lynch.

***

En coulisse on voit Chris Dickinson discuter avec les Moustache Mountains, ils disent que leur alliance ne devrait avoir aucun mal à se débarrasser de l’équipe des War Machines ! Rockstar Spud arrive et dit que de toutes façons il faut se concentrer sur le plus faible de l’équipe, c’est-à-dire Castle… Les deux membres du Barber Club se moquent alors de lui en disant qu’il est mal placé pour parler de « Maillons Faibles » vu qu’il en est un… Mike Quackenbush débarque et explique que ce combat sera un 7 vs. 7 Elimination Tag Team Match !

***

16-Man Elimination Tag Team Match:
Dalton Castle & Fire Ant & Hanson & Jack Gallagher & Raymond Rowe & Silver Ant & Soldier Ant vs. Kenneth “Bram” Cameron & Chris Dickinson & Pinkie Sanchez & Rockstar Spud & Trent Seven & Tyler Bate & Wani


Rockstar Spud et Dalton Castle débutent le combat avec de la voltige et quelques esquives, l’anglais prend le dessus après avoir triché et finit par tenter son Underdog, mais ça se finit comme lors de leur premier combat et Dalton contre avec sa German Suplex. [Rockstar Spud éliminé par Dalton Castle] Spud n’accepte pas son élimination, il engueule l’arbitre, Castle le repousse avant de se retourner... Spear de Bram ! Un, deux, trois ! [Dalton Castle éliminé par Kenneth Cameron] Le nouveau membre du Barber Club est sûr de lui, mais Pinkie Sanchez lui tape sur l’épaule et fonce immédiatement sur Silver Ant. Les deux hommes se connaissent et on a le droit à quelques séquences excellentes ! Le fou furieux prend l’avantage grâce à Wani, mais Pinkie finit par faire l’erreur de balancer Silver Ant dans son coin, ce dernier fait le changement avec Jack Gallagher qui esquive une Lariat et le surprend avec un Small Package ! [Pinkie Sanchez éliminé par Jack Gallagher] Chris Dickinson fon ce sur le moustachu et tente de lui porter une Crucifix Powerbomb, Jack se dégage et saute dans le coin pour faire entrer Soldier Ant. La fourmi et le leader des Dahmer Syndromes se tapent dessus de façon assez stiff… On sent que Soldier Ant est en train de prendre l’avantage, mais sa Rolling Elbow est contrée par une German Suplex suivit d’une Pazuzu Bomb ! 1, 2, 3 ! [Soldier Ant éliminé par Chris Dickinson] Fire Ant place alors un Missile Dropkick sur Dickinson avant de lui porter un Wheelbarrow Bulldog, au même moment le reste de la Silver Ant et The War Machines se battent à l’extérieur du ring avec le Barber Club ! Wani lui tente d’intervenir en attaquant la fourmi rouge qui se projette dans les cordes et contre-attaque avec un Tilt-a-Whirl Tornado DDT ! Cameron remonte dans le ring et tente un Spear, c’est esquivé par le lutteur de la Chikara qui lui porte un Springboard Roundhouse Kick ! Oh ! Bicycle Kick de Dickinson qui enchaîne aussitôt avec une Pazuzu Bomb contre le Turnbuckle ! One, Two, Three !  [Fire Ant éliminé par Chris Dickinson] Raymond Rowe rentre et on assiste à un duel de grands gaillards, le barbu prend l’avantage avec un Stinger Splash suivit d’un Spinning Side Slam ! Il balance Chris dans un coin et profite du fait qu’il soit groggy pour lui porter un énorme Running High Knee ! Silver Ant et Jack Gallagher foncent dans le coin et font tomber les Heels, les War Machines portent leur Fall Out ! C’est terminé pour Dickinson ! [Chris Dickinson éliminé par Raymond Rowe] Alors que les deux partenaires se félicitent, Wani pousse violemment Rowe sur Hanson et alors que l’arbitre prend des nouvelles de ce dernier, le lutteur masqué porte un Low Blow à Raymond qui titube et se mange un Bicycle Kick suivit d’un Running One-Arm Swinging Neckbreaker ! La machine de guerre tente de se relever, mais se mange un Superkick et un Shining Wizard ! Un, deux, trois ! [Raymond Rowe éliminé par Wani] C’est une grosse victoire pour Wani qui ne voit pas Hanson foncer sur lui ! Running Crossbody ! Le viking relève son adversaire et lui porte une Powerbomb… Un, deux, trois ! [Wani éliminé par Hanson] Tyler Bate fait semblant de monter dans le ring, mais Trent Seven passe discrètement derrière Hanson et… Small Package en lui tirant le slip ! [Hanson éliminé par Trent Seven] Au même moment Kenneth Cameron – qui avait rampé sous le ring – sort derrière Jack Gallagher et le fait tomber de l’apron pour lui porter son Impaler DDT ! Silver Ant se retrouve alors seul face aux Moustache Mountain qui dominent largement, ils tentent finalement de lui porter l’enchaînement Spike Piledriver + Brainbuster, mais l’insecte contre par un petit paquet ! Il parvient ensuite à faire le changement avec Jack Gallagher, ce dernier contre une German Suplex de Seven en Victory Roll ! Un, deux, trois ! [Trent Seven éliminé par Jack Gallagher] La fourmi argentée porte une Cactus Clothesline sur Kenneth qui finit hors du ring, elle place un Running Kick sur Tyler Bate et enchaîne avec un Olympic Slam… Senton Bomb de Gallagher ! Un, deux, trois ! [Tyler Bate éliminé par Jack Gallagher] Jack se relève en se tenant le dos… Diving Clothesline de Kenneth Cameron ! Il déroule… Spear ! Impact DDT ! Un, deux, trois !  [Jack Gallagher éliminé par Kenneth Cameron] Silver Ant encore épuisé du Beatdown des Moustache Mountains, revient avec des atémis et tente un Olympic Slam, Bram contre, retombe sur ses pieds... Double Underhook DDT ! Un, deux, trois !

Vainqueurs : Team Barber Club & Dahmer Syndromes & Rockstar Spud.

***

Chris Jericho est sur le ring, il explique qu’il n’a jamais voulu affronter ce raté de Joe Hendry, mais qu’on l’y a obligé et qu’il en avait marre que ce microbe se mêle de toutes ses affaires. Il commence à se moquer de l’écossais quand soudain

Chris better have my money!
Y'all should know me well enough
Chris better have my money!
Please don't call me on my bluff

Chris Jericho commence à s’exciter dans le ring et il gueule à Joe de se montrer, mais celui-ci arrive derrière lui et le retourne pour lui mettre un coup de pied dans le ventre et enchaîner avec un DDT !


***

Single Match:
Chris Jericho vs. Joe Hendry


Bizarrement ce combat commence par un tomber… Un, deux, dégagement! Joe tente alors d’imposer un faux rythme dans le match avec des prises méthodiques, puis il place Y2J sur la troisième corde et tente une Superplex… Il se fait renvoyer au sol et se mange un Diving Shoulder Block ! Le combat change alors et le canadien domine… Trop arrogant, il tente rapidement son Codebreaker ! Hendry le garde en l’air et lui porte une Powerbomb contre le coin avant d’enchaîner avec une Discus Clothesline ! Ce n’est toujours pas suffisant… Désireux d’en terminer, l’européen place le Heel sur la troisième corde et le prend ensuite dans ses bras pour un Super Fallaway Slam… What ? Alexa Bliss qui ne participait pas au show enjambe la barrière de sécurité et monte sur l’apron, elle insulte, Joe qui repose Jericho sur la troisième corde et répond à la belle blonde… Mauvaise idée ! Son rival le repousse au centre du ring ! Il se relève en titubant… Super Codebreaker ! Un, deux, trois !

Vainqueur : Chris Jericho.

***

Chris Jericho prend le micro pour dire que les gens ne devraient pas le huer... Que son amie Alexa Bliss n'a fait que l'aider à respecter la Selection Naturelle. Qu'elle et lui sont au sommet de la chaîne alimentaire et que des clowns comme Joe Hendry sont eux inaptes à survivre dans un monde comme celui de la WBWF !

***

Single Match:
Black Tiger VIII vs. Missile Assault Man


Le combat débute très rapidement, MAM prend l’avantage avec une série d’European Uppercuts, il lance l’ennemi dans un coin et lui porter une Corner European Uppercut avant de le placer  sur ses épaules, il tente un Samoan Drop, mais le tigre contre avec un Crucifix Driver ! Heureusement, l’ancien insecte se dégage et le combat repart de plus belle avec un duel European Uppercuts vs. Kicks ! L’homme masqué prend l’avantage, il met Missile Assault Man au sol avec ses coups de pieds et enchaîne avec un Standing Moonsault ! Après ça, Black Tiger semble prendre l’avantage, il tente une Superplex, mais l’ennemi revient et le place sur ses épaules… Super Fireman’s Carry Slam ! Un, deux, tr… Dégagement ! Il n’en croit pas ses yeux, il se met dans un coin et prend de l’élan pour une dernière European Uppercut, le félin l’accueil avec une Hurricanrana suivit d’une German Suplex ! Il fait le signe de la fin… Pumphandle Driver ! Suivit d’un 450° Splash ! Un, deux, trois ! Black Tiger a galéré plus que prévu et il semble plutôt agacé…

Vainqueur : Black Tiger VIII

***

Comme d’habitude il continue à agresser son adversaire, mais cette fois-ci Tiger Mask W arrive et le chasse du ring, de toute évidence une rivalité assez évidente vient de débuter. Sonny Onoo prend alors le micro pour dire que le gros matou jaune n'aurais jamais dû faire ça et que la guerre vient de débuter.

***

On diffuse des vidéos qui mettent en avant Pentagon, Jr. ainsi que Son of Havoc.

***

Single Match:
Pentagon, Jr. vs. Son of Havoc


La foule chante “This is Awesome” alors que le combat n’a même pas commence ! Et les deux adversaires débutent avec une série de séquences aériennes, dans ce domaine, Son of Havoc domine largement jusqu’à ce que le mexicain contre une de ses projections avec une Pop-Up Powerbomb ! Junior commence alors à dominer son ennemi de façon stiff et assez rapide, il tente finalement une autre Powerbomb, mais s’est contré en Hurricanrana et d’une Standing Shooting Star Press ! Le lutteur de la Phoenix Pro se dégage in-extremis, il a l’air en colère et ils s’échangent des coups, jusqu’à ce que Son of Havoc se dégage et se projette dans les cordes pour son Handspring Elbow… Contré en Backstabber !! Il enchaîne avec son Armbreaker… Son of Havoc se sauve la vie en attrapant les cordes ! Le combat continu encore pendant quelques minutes, Havoc a mal au bras, mais il monte sur la troisième corde… Diving Moonsault ! Non ! Superkick ! Pentagon, Jr. enchaîne aussitôt avec un Package Piledriver !  Un, deux, trois !

Vainqueur : Pentagon, Jr.

***

Tag Team Match:
Drew Galloway & Johnny Gargano vs. Drew Gulak & Francis O’Rourke


Tout ça débute par une bonne grosse brawl, Gulak et Gargano finissent hors du ring ou ils continuent à se batter ! Drew Galloway lui se reçoit une série de claques de Francis qui enchaîne avec une Running Leaping Clothesline et tente aussitôt d’en finir avec un Brainbuster, l’écossais contre et enchaîne avec une Running STO ! Le rythme se calme ensuite un peu lorsque l’européen impose un faux rythme au match, malgré tout, O’Rourke reprend l’avantage en contrant un Fireman’s Carry Slam en German Suplex et en passant la main à Drew Gulak qui utilise ses nombreuses techniques pour bosser le dos de l’ancien champion Intercontinental… Celui-ci renverse finalement une tentative de Backbreaker et pousse son homonyme dans les cordes pour l’assommer avec un Running Kick ! Il fait ensuite rentrer Johnny Gargano qui reçoit une pluie d’applaudissements, celui-ci place ses prises favorites sur le duo ennemi avant de finalement tenter son Hurt Donuts… Contré par Gulak et sa Belly to Belly Suplex ! Francis O’Rourke revient, échange de coups, remporté par trois Superkicks de Gargano et après cela la Team G&G enchaîne avec un combo Powerbomb + RKO… Un, deux, trois ! L’arbitre n’a pas vu que Francis avait un pied sous les cordes et Gulak l’engueule, mais ça ne change rien…

Vainqueurs : Drew Galloway & Johnny Gargano.

***

Becky Lynch n’est pas très en forme, mais elle monte jusqu’au centre du ring sous les acclamations de la foule, mais au moment où elle va être rejointe par Marty Scurll, Rob Van Dam sort des coulisses et attaque ce dernier, il commence à le rouer de coups jusqu’à ce que la sécurité n’intervienne et ne le fasse sortir en lui enfilant des menottes aux poignets ! Nigel McGuinness fait alors son apparition pour dire qu’il veut un Main Event sans interventions et que le Barber Club sera donc banni du Ringside !

***

Ariadne’s Thread Tournament – Final:
Becky Lynch vs. Marty Scurll


L’irlandaise saute immédiatement sur son adversaire et enchaîne les European Uppercuts avant de se projeter dans les cordes et de se manger un Superkick dans le genou ! L’anglais prend alors l’avantage en travaillant sa jambe et son dos, il se place au-dessus d’elle et commence à l’étrangler, contre toutes attentes elle se relève et le garde sur ses épaules pour lui porter un Electric Chair Drop ! C’est la folie ! Mais ce contre a fait mal au dos de Becky qui tente d’enchaîner, mais se fait avoir par un Dragon Sleeper Slam suivit d’une Double Underhook Suplex ! Ce n’est pas suffisant, le travail sur le dos de Becky continue, Scurll tente un Tornado DDT, mais Lynch le fait atterrir sur la troisième corde et enchaîne avec un Running Kick en pleine tête ! Il tombe hors du ring ! Baseball Slide de la rouquine !  Il titube… Suicide Dive ! Elle le renvoi sur le ring et… Diving Double Foot Stomps, Marty esquive et lui porte un Zig Zag ! Un, deux, tr... Elle a les pieds sous la corde et cette fois-ci l’arbitre le voit, Powerbomb ? Becky repousse tout ça dans les cordes et T-Bone Suplex ! Un, deux, tr… Dégagement ! Elle remonte sur la troisième corde, le britannique la rejoint, elle le fait retomber sur le ring… Missile Dropkick et Running Kick ! Un, deux, tr… Dégagement ! Elle est en pleure, son dos la fait souffrir le martyr et apparemment elle ne sait pas encore comment vaincre son ennemi qui lui fait manger un Superkick en pleine tronche et tente une German Suplex… Non… Petit Paquet… Un, deux, trois ! Marty Scurll n’y croit pas ses yeux… Lynch non plus ! Elle est la première surprise !

Vainqueur et Première Worlwide Openweight Championne : Becky Lynch

***

Becky Lynch est dans le ring avec Mike Quackenbush et Johnny Saints qui la félicitent, ils lui demandent ce que ça fait d’être la première championne de la fédération, elle dit que c’est la preuve que les femmes valent autant que les hommes et qu’elle est une vraie lutteuse… Au même moment, Pentagon, Jr. surgit derrière elle et la balance contre un coin du ring avant de lui porter son Backstabber et d’enchaîner avec son Armbreaker ! Il lui brise le bras ! Oh il vient de gâcher la fête ! Il regarde la rousse de haut et balance la ceinture sur elle…
avatar
DallasPride

Messages : 58
Date d'inscription : 01/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum