April gallery.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

April gallery.

Message par Invité le Jeu 7 Avr - 10:09

Wesh I love you
N'hésitez pas à donner vos avis sur mes speechs, un peu d'aide peu aider à s'améliorer. Tout commentaire est le bienvenu. J'essayerais de commentez les votres si vous le faite. Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: April gallery.

Message par Invité le Jeu 7 Avr - 10:11

The horror show.
April Mendez.



Un titantron retentit alors dans l'arène, bien connu des fans mais assez inattendu. AJ Lee surgit sous l'écran en sautillant joyeusement. La jeune femme semblait sans son monde et ignorait complètement le public autour d'elle. Elle s'amusa à faire le tour du ring toujours en sautillant, faisant voler ses cheveux en arrière avant de monter sur le ring pour passer entre les cordes. Elle regarda un instant autour d'elle avec un sourire niais sur le visage. Puis soudainement,elle se laissa tomber sur le ring en tailleur. Un silence se mit en place autour d'elle tandis qu'elle se contentait de sourire tout en regardant face à elle.


Elle finit enfin par porter le micro à ses lèvres en prenant un air plus sérieux sur le visage, limite effrayé. Curieux changement d'attitude.

« Je vois que les réactions à mon égard restent inchangées. J'avais le maigre espoir de penser que vous finirez par me comprendre mais il ne faut pas trop en demander à des personnes dont le seul plaisir est de regarder des mecs se foutre sur la tronche et des petites fesses féminines bouger sur le ring. Je ne suis pas née de la dernière pluie, la moindre futilité vous satisfait désormais. Et pourtant notez un peu l'effort que je fais ce soir. Depuis combien de temps ne suis pas venue vous parler sur le ring, vous dire clairement face à face ce que je pense ? Vous réclamez votre championne depuis un bon moment et j'ai entendu vos paroles, me voici. Et c'est cette reconnaissance que j'obtiens aujourd'hui ? Oh, j'imagine que vous m'en voulez encore de mon absence. Si vous me jugez ainsi c'est parce que vous ne comprenez pas mon comportement du passé. Je suis une énigme pour beaucoup de personnes, nombreux sont ceux qui m'évitent car ils ne savent pas comment se comporter avec moi. J'ai été au cœur d'histoires qui m'ont valu une reconnaissance certaine, en dépit de l'opinion que cela a donné de moi. Mais je suis comme ça, j'aime sentir que je peux prendre le dessus non seulement sur les hommes mais aussi sur les femmes. Pour beaucoup, je ne suis qu'une enfant insatisfaite. Qui sait peut être qu'ils ont raison car après tout, je me lasse facilement de mes différents jouets. A la WWE, Daniel était trop méchant avec moi, CM Punk avait l'air de me prendre en pitié, John m'agaçait avec ses bonnes manières trop propres, quant à Dolph ce n'était qu'un adolescent en quête de gloire qui ne pouvait pas vivre sans une femme à ses côtés. Si je me suis lassée facilement de ces hommes, c'est parce qu'il me servait un moment pour jouer un peu. Je m'ennuyais avec toutes ces divas même pas drôles qui ne savaient que se tirer les cheveux ou critiquer leur physique. Après, j'en trouvais toujours un autre qui pouvait m'apporter plus. Je ne suis peut être qu'une enfant aux yeux de tous, mais aucun homme n'a sur résister pour le moment. Ils n'avaient pas à se plaindre, ma présence seule leur donnait de l'assurance. C'est fou ce qu'on peut faire gober à des hommes dès qu'un joli sourire se présente à eux. Mais moi désormais, je n'ai plus besoin d'eux.  »


Elle lança un regard dédaigneux avant de chantonner quelques instants l'air absent. Elle reprit ensuite la parole.

« Si je suis revenue, c'est bien parce que j'aime faire partie de ce business. Malheureusement, les fans semblent de plus en plus décidés à jouer les chefs, à donner des ordres. Oui, ils peuvent avoir un grand nombre de followers, être écoutés par pas mal de gens, mais ça ne leur donne aucun pouvoir. Ils croient vraiment pouvoir changer l'ordre des choses ? Des idiots, comme je dis. Ça me désespère vous savez. D'ailleurs, je ne sais même pas pourquoi je vous dit tout ça, vous êtes spectateurs. Au moins, vous êtes tranquille, personne ne vous reconnaît dans la rue, personne ne vient vous dire des conneries de première. Ça vous plairait, d'avoir des gens qui vous disent sans arrêt quoi faire, qui vous rabaissent sans cesse, même si vos efforts son immenses ? Je ne pense pas. Non, bien sûr que ça ne vous plairait pas, c'est logique. La vie de catcheuse est en dents de scie, on ne sait jamais à quoi s'attendre. Je suis une lutteuse talentueuse. Je suis jeune, j'ai encore tout l'avenir devant moi. Je suis différente et je dérange je le sais. Je ne suis pas une blonde à forte poitrine, je n'entre pas dans le moule. Mais je n'ai jamais prétendu vouloir être comme toutes les autres. Je n'écoute que moi même, que mes envies, et même si elles changent souvent, je ne vois pas pourquoi je me priverais. Je ne suis pas folle, je suis juste une fille ambitieuse et qui assume ses différences. Je ne suis pas capricieuse, je veux obtenir tout ce que je veux par tous les moyens car je sais que je peux le faire. Personne ne peut résister à cette petite bouille. Mais derrière cet air de poupée se cache une guerrière redoutable. Une flamme de rage ne faiblit pas au fond de moi. Je suis consumée par ce sentiment d'injustice qui règne dans ce monde où la lutte féminine doit être dominée par les femmes uniquement belles et refaites. Horreur. »

April laisse un soupir s'échapper puis tourne vivement la tête.


« Bien entendu, je ne suis pas la seule nouvelle venue dans cette fédération. J'ai aussi en tête des nouvelles du genre de Paige. Je suis assez intéressée par cette fille car elle apparaît pour beaucoup comme une future grande de la lutte. Elle surprend par son aversion des bimbos, par son côté sombre, et j'en passe. Elle est différente des autres. Hum, mais j'aimerais dire : Hé ho, c'est du déjà vu tout ça ! D'autres femmes l'ont fait avant elle ici. Je ne citerais pas de noms, je pense que vous voyez où je veux en venir. Cette petite est bien mignonne avec son joli noir tout partout. Mais personnellement, si je ne me trimbalerais pas en mini short, soutien gorge à clous, ou petite robe moulante en photoshoot en tenant ce genre de discours. Il faut savoir assumer ses paroles. En tout cas, si elle sait faire ses preuves, je saurais l'attendre au tournant. J'ai toujours en tête nos précédents affrontements. J'aimerais juste mettre les points sur les i, après mon départ, Paige était disons.. perdue. Mais bon, j'ai reprit du poil de la bête, et si il faut de nouveau t'affronter, je le ferais. D'ailleurs, au prochain show c'est toi contre moi il me semble. Hm douce folie.. nous verrons laquelle de nous deux posera sa marque ici la première. »

April souria légèrement.

« Je n'en oublie pas les autres femmes qui remplissent le roster féminin. Je ne les connais pas toutes personnellement, mais j'espère qu'elles auront un minimum de talent, du moins un peu de compétition ne ferait pas de mal. Après tout, ce n'est pas drôle de tout gagner sans un peu de difficultés, non ? Mais bon, ma petite Paige, nous verrons de quoi tu seras capable à notre match. »


AJ ricane avant de se relever, elle semblait avoir fini quand un sourire narquois apparu sur ses levres. Elle repris la parole avec une pointe d'irronie.

« Oh, j'allais presque oublier ! C'est pourtant une annonce de taille qui, j'en suis sûre en fera taire certaines. Hm pour ma propre sécurité j'ai décider non pas, de faire appel à mon père, comme d'autre. Je me suis contenter d'amener la seule personne qui ne nuierais pas à mon succès. »

La lutteuse tendit son bras en direction de l'entrée quand son thème song résonna pour la deuxième fois et.. c'est Tamina qui fit son entrée ! April continua tandis que Tamina descendait la rampe d'accès.

« Et oui, ma chère Tamina est de nouveau à mes cotés, je ne rappellerais pas ce que j'ai pu accomplir par le passé avec cette femme à mes cotés, tout le monde s'en souviens. Hmm il me reste à te souhaite, good luck Paige. »

La Crazy Chick descendit du ring, tout heureuse d'elle, curieux contraste alors que sa désormais, garde du corps, ne tirais aucune émotion de son faciès. Les deux repartir en coulisses sous un public assez surpris. Rendez-vous au prochain show.

 
Emi Burton



Dernière édition par April le Dim 24 Avr - 16:04, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: April gallery.

Message par Val Venis le Jeu 7 Avr - 11:26

J'ai bien aimé comme premier speech, on voit que tu est a laise avec Aj Lee. La gimmik rien a dire, l'intro est plaisante!

Truc que je modiferais du moins pour la DWF, c'est qu'on essai de se rapprocher le plus possible de la vie d'un lutteur/euse, alors on speech dans un ring ce n'es pas plausible, nous n'avons pas d'aréna pendant une semaine et les fans n'attendent pas une semaine dans un aréna. Quand on veut faire un speech dans un ring on garde ça pour les segments. De plus la lutte ne va pas bien, donc nous n'avons pas de million de fans. C'est un détail, car on voit que ton niveau y es. Est-ce que mon commentaire est clair? Gène toi pas pour me demander s'il y a qqchose de pas clair.
avatar
Val Venis
Admin

Messages : 416
Date d'inscription : 22/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://dopewrestling.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: April gallery.

Message par Invité le Dim 10 Avr - 13:14

Merci, c'est vrai, je l'incarne depuis bientôt 3 ans, je commence à bien connaitre ses petites manies etc.

Ah oui, c'est clair, mais bon, j'ai tenter de faire le plus simple possible pour le contexte, je tacherais d'y veiller dorénavant. Merci beaucoup pour les petites précisions. flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: April gallery.

Message par Invité le Dim 24 Avr - 16:01




   

Crazy but Smart as Ever.
April Mendez


Ce soir la, la pluie tambourinait contre les vitres de l'appartement de la jeune AJ Lee. Il faisait doux, mais l'orage grondait depuis plusieurs heures désormais. Les lumières des éclairs éblouissaient la petite pièce dans laquelle se trouvait, assise en tailleur dans son canapé, la belle April Mendez. Elle soupirait doucement tout en tenant un tasse de chocolat chaud dans les mains, qu'elle buvait à petites gorgées de temps en temps. Plusieurs secondes passèrent avant qu'un bruit de porte se fit alors entendre, elle regarda vers l'entrée de la pièce, un grand sourire apparut alors étrangement sur ses lèvres. La brunette posa alors sa tasse sur la table et prit le livre qui se trouvait sur celle ci. Elle lut attentivement la couverture avant de regarder de nouveau vers la porte. Elle sourit de nouveau tout en ouvrant le livre.


« J'ai envie de lire une histoire ce soir … Je n'arrive pas à trouver le sommeil.  Et puis j'adore les contes de fées qui finissent bien. »

Elle rapprocha un coussin d'elle tout en semblant vraiment enjouée.

« Il était une fois dans un pays très très lointain, un peuple qui ne vivait pas dans une belle harmonie. La bas, les gens se battaient pour sans arrêt savoir qui serait le meilleur. Il faut dire que des récompenses étaient donnés aux meilleurs, c'était une règle instaurée depuis bien longtemps et elle faisait rage sans aucun contrôle. Cette règle c'était le roi qui l'avait décidé, et il semblait bien s'en délecter. Le roi s'appelait Val Venis. Il était grand, machiavélique, et tenait son pays d'une main de maître. Nous pourrions nous focaliser sur différentes personnes car les hommes sont majoritaires dans ce royaume. Mais les femmes n'en sont pas en reste pour autant et une guerre sans merci animait les demoiselles de ce royaume. Toutes se disputaient le titre ultime de Princesse du royaume. La Princesse actuelle se nommait Charlotte. Elle était d'une grande beauté, blonde, arrogante, méchante et elle se vantait sans arrêt de cette distinction qu'elle avait obtenu. Elle exerçait sans cesse sa puissance sur les autres femmes sans répits. Elle se pensait toute puissante et imbattable mais c'était mal compter sur les autres. Les autres femmes étaient loin de se laisser faire, elles se battaient toutes sans relâche pour s'imposer. Et pourtant une seule était réellement capable de se détacher du lot. Une jolie petite brune au tempérament explosif, qui menait sa petite guerre discrètement mais sans aucun doute de la façon la plus efficace qui soit. Elle se battait courageusement depuis plusieurs semaines face aux autres femmes. Elle avait raison la belle, l'idée était intelligente d'éliminer les ennemies potentielles avant de s'attaquer à la plus redoutable de toutes. Des demoiselles étaient tombées sur son passage, comme par exemple des belles prénommées Sasha, Paige ou encore Daffney. Elles étaient fort motivées elles aussi mais pas assez par rapport à la jeune April. Elle ne payait pas de mine, elle était la plus chétive de toute mais elle restait la plus crainte. »

April tourna alors une page de son livre, en humidifiant son doigt. Elle semblait concentrée sur son histoire.


« Un jour, le peuple s'apprêtait à célébrer une fête très populaire dans le royaume. Une fête qui allait déterminer qui serait les prochaines personnes dominantes parmi la population. Il s'agissait d'un évènement très attendu, et tout le monde préparait avec entrain, tant c'était le moment où jamais de prouver sa bravoure et sa force non seulement au royaume mais aussi au roi qui veillait attentivement sur sa population. April préparait également sérieusement l’événement. Elle espérait bel et bien être celle qui pourra prétendre affronter la Princesse pour lui prendre ainsi ce prestigieux titre. Mais s'il y avait bien une qualité qu'on lui connaissait à la belle, c'était sa malice. En effet, elle comptait bel et bien apporter les chances de son côté en attirant l'attention de Charlotte vers elle. Voila pourquoi, la veille de la fête, le brune avait annoncé qu'elle unirait sa destinée à son promis. Un promis qu'on ne connaissait pas, on pensait la demoiselle seule, peut être même destinée à un avenir en couvent tant elle était solitaire. Mais non, elle voulait montrer à tous qu'il faut toujours se méfier des apparences. Ce mariage signifiait beaucoup, car c'était sans doute pour elle l'une des clés pour parvenir à accomplir ses rêves. Elle avait invité tout le royaume à partager son bonheur avec son futur époux et surtout évidemment la Princesse Charlotte. Pour l'occasion, April avait décidé de revêtir la plus belle robe qui soit. Elle devait montrer qu'elle pourrait être une digne Princesse non seulement par sa force mais aussi par sa beauté. »

AJ Lee tourna à nouveau une page de son livre et s'interrompit quelques secondes. Elle regarda à nouveau vers la porte. Nul doute qu'une personne se trouvait la depuis le début. La petite brunette tapota alors énergiquement près d'elle sur le canapé tout en regardant l'inconnu(e).


« Bah ne reste pas debout comme ça toi ! Viens t'asseoir près de moi. »

Au même moment, elle se leva pour ajuster la caméra et la centrer uniquement sur elle. Le visage de la personne avec elle était donc camouflée avec grand soin mais son bras apparaissait non loin de l'épaule de la belle. AJ lui sourit à nouveau avant que cette personne ne lui adresse la parole.

« April, ton histoire est vivement intéressante, je l'écoutais attentivement. Mais le problème n'est pas là, il viens de l'extérieur. Je ne pensais pas que tu devrais un jour faire affaire à une pareil idiote, cette jeune femme est encore pire qu'on ne l'imaginais. Tout son monde tourne autour de peluches, rêves à gogo et de contes. Regarde dont. Je pense qu'il est bien plus important que tu t'en rende compte par toi même avant que tu ne finisse ton histoire. »

L'inconnu(e) tendit une tablette à la brunette. La dernière promo en date de Bayley venait d'être lancer. En effet, les deux lutteuses s'affronteront la semaine prochaine afin de déterminer la prochaine challengeuse féminine.

BAYLEY – Tu vois, April, tu as toujours été un modèle pour moi ! Je te voyais comme une petite fille voit Cendrillon ou même Aurore ! Tu es resté sur la touche au début pour finalement devenir une Reine. Je voulais devenir comme toi. C’est peut-être pour ça que l’espace d’un instant, je t’ai prise pour ma sœur. Mais tu n’es pas une sœur. Tu ne m’as pas aidé quand j’étais toute seule, abandonnée. Je t’ai toujours défendue, April. Quand les gens disaient que tu étais une fille de joie, je disais qu’en effet, tu étais souvent joyeuse. Et quand ils disaient que tu étais une trainée, je répondais que personne ne te trainait au sol. J’ai toujours fais en sorte qu’on te voit de la meilleure des façons, parce que tu étais mon modèle. Mais je m’aperçois aujourd’hui que tu n’es pas une princesse. Tu n’es ni Cendrillon, ni Aurore. Tu es un vilain. Tu es la Mère Gothel, oui !

La jeune femme s’arrête de parler, et on peut lire la détermination dans son regard.

BAYLEY – Tu es la mère Gothel, April ! Tu prétends être quelqu’un de bien, être un modèle et vouloir m’aider. Mais en fait, tu t’es servie de moi. Tu t’es servie de mon respect pour finalement te retourner contre moi au moment opportun. Du moment que je n’étais pas sur ta route, alors tout allait bien. Mais quand j’ai décidé que j’avais droit aussi de connaître la lumière, les étoiles… alors tu es venue dans mon rêve pour m’en empêcher ! Et bien je te l’annonce, Mère Gothel-April, tu ne réussiras pas à m’en empêcher ! Tu es peut-être une ancienne championne des Divas, mais je suis une ancienne championne de NXT. Tu es peut-être respecté par des fans qui, comme moi, se font berner. Mais moi je te vois enfin comme tu es. Tu ne gagneras pas cette fois. Et tu sais pourquoi ? Mère Gothel-April ?

Un silence s’installe, tandis que Bayley semble attendre une quelconque réponse de la part d’April. Finalement, la jeune Reine pouffe de rire.

BAYLEY – J’avais oublié que tu ne pouvais pas parler ! Et c’est la preuve que je suis plus forte que toi. Et en plus, je suis plus grande. Et tac ! Et puis, tu ne gagnerais pas parce que je suis Elsa, que je suis la cousine de Raiponce et que la Mère Gothel ne gagne pas. À la fin de l’histoire, je suis la princesse, et toi tu n’es rien. À la fin du conte, le bien l’emporte et le mal s’incline. Tu es le mal, GothApril ! Et il est temps de terminer ce conte en beauté !


L'humeur d'April semblait avoir changer en un clin d'oeil. Pas la peine d'en voir plus, la respiration de la brunette se fit entendre beaucoup plus forte. Après avoir crier et s'être tirer les cheveux pendant quelques secondes, elle repris son calme. Remettant ses cheveux en place, elle répliqua, un sourire aux lèvres.

« La mère Gothel ? La vilaine mère de Raiponse ? Hm oui, pourquoi pas. J'aurais plutôt opter pour un tout autre compte néanmoins. Tout le monde connais l'histoire de Blanche-Neige. Et je doit avouer que la méchante reine me plais bien. Reine Grimhilde, ah n'est-ce pas mieux ? Cette histoire est beaucoup moins stupide que celle que Bayley à pu nous raconter. La Reine est cruelle, froide, orgueilleuse, tyrannique et pleine de vanité. Ce n'est sans doute pas en restant dans ton monde tout beau tout rose que tu arriveras à quoi que ce soit Bayley. Non, nous ne sommes pas "méchant". Non tu n'est pas une jolie princesse. Tu es une lutteuse, tout comme le restant des femmes que tu affrontera. La semaine dernière tout n'a fait que commencer. Ce n'est que le commencement de l'amusement, le vrai. Girls just wanna have fun... Aussi bien individuellement qu'en groupe, nous sommes désormais invincibles. Et les quelques ahuris qui souhaitent se mettre en travers de notre chemin le paye du prix fort. Si cela ne tenait réellement qu'à moi, je pense que cette pauvre Bayley aurait eu un sort encore plus terrible. Elle sera la femme abattu, servant d'exemple. A la guerre, comme à la guerre. Il leur quoi de plus nous prendre enfin au sérieux ? Nous ne sommes que des victimes dans cette sale affaire. Mais non, toute cette bande de demeurés ils préfèrent applaudir des deux mains cet incapable de Bayley. En même temps ils se trouvent des héros à leur niveau, c'est-à-dire pas très glorieux tout cela. Oh vie cruelle... Que vont-ils bien pouvoir faire après ce match ? Se trouver un nouveau héros en carton, histoire de remplacer cette personne éphémère qu'est Bayley ? Comment résumeront ils sa carrière au sein de la DWF ? C'est très simple. Elle est venu. Elle a vu. Elle est reparti. Cette fille pensait sérieusement se rendre indispensable à cette fédération ? Oh oui, elle en a la preuve aujourd'hui. Dans quelques semaines elle sera effacé tout bonnement de l'esprit du public, qui léchera les bottes d'un nouvelle femelle pathétique en mal d'amour et d'attention. Autant dire qu'il y a le choix parmi les " lutteuses " de la compagnie. Oui je doit avouer que mon seul objectif sera de battre Bayley afin d'obtenir ce qui me reviens de droit, un match de championnat.  »

La femme laisse voir un sourire machiavélique sur son doux visage.


« Oui, la pauvre petite Bayley vivra son premier cauchemar. Oui, les nuits en sont pas faite que de doux rêves agréables où les gentils vainquent toujours les méchants. On est dans la vraie vie, le temps de se réveiller. Oh la vilaine que je suis, on va dire que je suis tout bonnement un monstre. Ce rôle serait plutôt un compliment à mes oreilles, non décollées. Une fois encore, je ne vais pas présenter mes excuses pour ne dire que la pure vérité. Charlotte ne mérite pas ce titre, elle ne le représente en rien le visage féminin de la DWF. Elle préfère se reposer sur son père, ce vieux sénile pour qui seul la réussite de sa fille compte. A part intervenir en faveur de sa fille, je ne voit pas son role. Surement qu'avec son père, elle espère se faire apprécier aux yeux du public, c'est probable. Mais dit moi Charlotte, en quoi te reviens le mérite si tu gagne tout tes matchs à l'aide de ton père ? C'est vrai ça, tu t'obstine à dire que tout viens du talent de ton père, mais comme dit précédemment, le talent n'est pas transmissible. Oh et puis, lorsque tu perdra ton titre, ne penses tu pas qu'il sera temps de dire que ton père n'a plus aucun talent ? C'est vrai ça non ? Oui je parle déjà de toi, car tu n'as pas de mérite, et lorsque je battrais Bayley, cette stupide idiote, j'irais chercher cette ceinture. Le monde n'est pas comme tu l'imagine my sweet.. »

AJ leva les yeux en l'air, elle semblait fixer un point bien particulier. Elle passa une main dans ses cheveux avant de reprendre.


« Comme tu l'as si bien redis, j'ai été ton model par le passé. Et si ma mémoire ne me joue pas des tours, tu avais penser pouvoir me détrôner, et réclamer un match. Bien entendu, je t'ai battu. Tellement facile quand ton adversaire ne pense qu'à te caliner. Pense tu pouvoir gagner avec une attitude pareil ? Tu es lamentable Bayley, idiote. Tu penses que tes histoires m'impressionnent ? Tu peux me nommer comme tu veux, mère Gothel, Cruella.. Au contraire, ça me ravis de voir que tu te travail l'esprit pour me donner des surnoms. Quel attention charmante.. Ma chère, je peux même te conseiller d'amener une poupée lors de notre match, histoire de te consoler lorsque j'aurais fait le tomber de trois sur ton corps inerte. D'ailleurs avec tes airs de gentille fifille toute propre, tu n'es pas prête à affronter la championne avec cette attitude déplorable. Celle qui fera tomber Charlotte devra faire preuve de poigne et de fermeté, ce n'est pas avec un sourire ultra bright qu'on peut faire quoi que ce soit ma petite Bbayleu. Il n'y a pas de bon ou de mauvais côté, il n'y a qu'un désir de sortir la division féminine de cette médiocrité qui s'installe. Tu as beau dire que tu n'es ni une bitch ni une poupée, pour le moment on ne voit que Candy au pays des Bisounours, haha. Voila qu’elle nous sort un argumentaire digne de la débutante de base. Je suis déçue, je suis vraiment déçue de voir à quel point la concurrence semble faible. DU moins au niveau rhétorique même si le reste suit par simple logique. J'en ai fini, Bayley n'a aucun atout pour devenir la prochaine championne. Oui car ne l'oublions pas, cette jeune femme, stupide comme deux, en à oublier l'essentiel. Notre match servira à déterminer la chalengeuse. Autrement dit, la prochaine femme représentant la division féminine. Sincèrement quelqu'un voit Bayley, la petite chouchoute, détenir cette ceinture entre les mains ? Youhou ! »

AJ soupira, elle leva les yeux au ciel. Parler sans cesse de son adversaire était fatiguant. Surtout lorsqu'on répétait la même chose.

« Tu sais ici on est pas dans le monde des bisounours my sweet, ici c'est la vraie vie, le monde réel, il y a certes plein de couleur et de trucs qui brillent mais rien de magique, tout est une question de logique et la logique veux que j'écrase la sale face de cette gamine ! Au cas ou vous ne seriez pas au courant, Bayley et atteins du même truc que certaines, elle a le corps d'une femme mais l'allure et la mentalité d'une fille qui sort tout juste du bac à sable et pour ne pas faire les choses à moitié, je suis son modèle et elle rêve de me ressembler à tout prix !


«Elle ne me ressemblera jamais pour la seule et unique raison qu'elle ne deviendra jamais ce que l'on peux appeler une femme. Une femme est une adulte responsable qui est capable de vivre seule en se débrouillant à ses propres mérites, elle est mûre et réfléchit et sort avec des hommes tandis-que Bayley en est tout l'inverse. Elle vie dans un monde qui est imaginaire, pour elle tout est rose, tout le monde est gentil, tout le monde s'aiment bref un rêve éveillé qui n'est tout simplement pas quelque chose de tolérable pour une fille de son âge ! J'irait même plus loin dans mes propos, je dirait qu'elle n'est là que pour amusé les petits enfant, Bayley a la DWF c'est comme un Happy Meal a mcdonald, c'est la petite sucrerie a la fin. Bayley n'est la que pour amusé la galerie a l'image d'un Santino Marella, d'un Bo Dallas. Elle ne fait pas de la lutte à proprement parlé, elle ne fait que de la comedy Wrestling! C'est juste un putain de clown dans le cirque! C'est encore pire que les divas de la WWE qui se donnait un genre de femme fatal montrant leurs fessier là nous sommes tombé dans le ridicule pur et dur... Dit moi, croit-tu réellement que cette bête de foire va réussir a devenir une des lutteuse les plus dominante de cette fédération? Croit-tu réellement que cette parodie va pouvoir réellement le visage de la lutte féminine? Est ce que ce serait bon pour l'image donné au femme, cette image de "Ouais! Vous voulez devenir une véritable femme? Alors retombé en enfance!". Ce n'est pas ce que j'appelle une belle leçon de remarque, à l'instar d'elle moi je ferait véhiculé l'image d'une femme qui a réussit a repoussé les limites de la vision sur le catch féminin en travaillant dur pour cela! Que les officiels le veuillent ou non, Bayley n'a pas ce qu'il faut pour faire partie de l'élite. »

April donna un coup de coude dans la caméra et celle ci se coupa en un instant. Elle semblait très remonter face à la petite Bayley, comment leur match se passerais-il ?


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: April gallery.

Message par Invité le Dim 24 Avr - 16:03

In my world.
April Mendez.



Une destination paradisiaque ou la mer est bleue et ou les oiseaux chantent a tue tête d'un bruit aiguë. Paradisiaque dites vous ? Un lieu foulé par des centaines, des milliers de personnes avant, et encore plus après vous. Certes, un joli paysage s'offre a vous, mais, il est un peut plus impersonnel. J'ai tellement mieux a vous proposer.. Oui, la ou je vais vous emmener est un monde secret que vous n'auriez jamais pu pénétré autrement. Un monde confiné, celui de l'esprit d'AJ Lee. Ça change de votre Punta Cana, Dominique et autres asiles pour PDG arrivistes non ? Non, il n'y a ni un soleil éclatant, il ne fait pas 35 degrés et pour la mer on repassera, mais, peut importe, lançons nous vers l'inconnu qui peut être diablement instructif.

« Brrrr.. J'ai froid..   »


La brunette était simplement vétue d'une robe de mariée blanche, déchirée. La brune se rends alors compte qu'elle est loin de son environnement actuel, alors que la peur s'empare lentement d'elle.

« Mon dieu ! Ou suis je ? C'est quoi cet endroit ?! Mais, qu'est ce que je fou la ? Ça y est ma pauvre April, tu perds la boule .. Tu te retrouve en pleine nuit en robe de princesse dans un hangar abandonné alors que dans ton dernier souvenir, tu allais paisiblement de coucher dans ton lit après une dure journée. En plus, j'ai bientôt un match, et, nous sommes a un jour de ce fameux show, mais je n'ai aucune envie d'y participer. J'ai envie de tout abandonner. Ces filles sont si inutiles.. »

La brunette tourna vivement la tête. Un ourson en peluche était assis non loin d'elle, l'air presque vivant, un sourire aux lèvres.

« Que tu es mignonnn. Tu me rappelle mon ourson, lorsque j'était enfant. Ahh, tu veux savoir pourquoi je ne l'ai plus ? Oh non je ne l'ai pas abandonné. Ahaha ! Cet ourson s'appellait Teddy. Il te ressemblait presque et puis pouf, un jour, j'ai retrouver sa tête sous mon lit.. Séparer de son corps, la mousse sortait de son cou.. »

Elle se mit à rire. Un rire à vous glacer les os.


« Mon Teddy.. Enfin de compte, je leur réserve sûrement le même sort. Sasha.. My sweet little crumble.. Ce sera sûrement bien dure de te relever de ta défaite. C'est vraiment dommage d'avoir été battu ainsi, tu n'es plus comment dire.. crédible. C'est dommage Sasha.. Si ton quotient intellectuel était aussi important que ton tour de poitrine, tu ne serais pas là ou tu en est aujourd'hui. L'envie d'avoir le gloss le plus brillant de la fédération n'a jamais mené qui que ce soit a la victoire. Je vais soulevée un point important, tu n'as rien d'une reine ou d'une boss. Les reines sont pures, classes, elles sont des beautés délicates, comme le lys leur symbole justement trouvé, et non des banales fleurs que l'on trouve en gros chez le fleuriste du coin ! Vous ne comprenez pas mon allusion, pas vrai ? Trop subtile pour vous.. C'est pour vous dire tout simplement que, moi, je suis spéciale, une saveur exotique dans ce monde si terne et vide de sens. On en trouvera pas deux comme moi, n'est ce pas ? Des jolies brunes, sublimes, charmes ravageur, mais, aussi talent et vivacité d'esprit. Sasha, il faut être honnête, tu n'es qu'un concentré de banalité. Oui, notre amie Sasha Banks n'est aujourd'hui plus qu'un simple produit marketing, un vulgaire jouet pour ces messieurs. Se faire appeller "Boss" pour ensuite perdre.. Ce n'est surement pas prochainement que tu gagneras. Oh ouiii ma belle, nous allons avoir un match ! »


En effet, au prochain show, April allais affronter deux autres lutteuses, Sasha Banks, ainsi que Daffney. Toutes deux avaient perdue leur dernier match, et donner l'opportunité à Charlotte de devenir championne. AJ pris l'ours en peluche avant de le serrer contre elle, continuant son discours.

« Je ne t'ai pas oublier Daffney. Tu n'as pas d'enfants, pas de petit ami, pas de famille.. Bref, tout le monde ta abandonné pour te laisser pourrir dans une asile de malade mentale. Sa ne doit pas être facile de vivre ainsi, sachant que tu es condamnées a vivre seul pour le restant de tes jours. Peu-être quelle est la la source de toute cette colère qui est en toi. Il y a un autre truc qui me perturbe chez toi. Depuis que tu es arrivés, tu sembles obsédés par l'idée de devenir la prochaine Bloody Mary. Tu t'auto-proclame la personne la plus terrifiante de cette fédération, tu comptes même te régalé de nos peurs les plus profondes.. Peut-être que ton petit numéro arrivait a terroriser les gardiens de ton asile, peu-être qu'il arrive a terroriser les divas de cette fédération, mais si tu crois que ton numéro me terrorise.. J'ai connu beaucoup d'autres femmes espérant affoler les foules. Hmm comme la petite Paige, que j'ai bien entendu battu à plate couture il y à une semaine et demi. Elle aussi tentait de faire peur, mais son petit numéro n'était pas à la hauteur de ses capacités à catcher. »

April souria à la peluche, la tête pencher, un crie aigu, puis tout redevins calme.


« Deux perdantes. C'est tout ce que je retiens. Je ne pense pas que vous ailler les compétences pour me battre. Tout le monde sait mon objectif. Et d'ailleurs, parlons-en. Ah oui, un sujet tabout, Charlotte. Il ne faudrais pas déjà qu'elle prenne ses aises. A peine quelques jours qu'elel détient cetet ceinture, aussi stupide soit-elle, sans son père, elle ne serais rien ni personne. Jamais elle n'aurais du accéder au monde de la lutte. Elle n'a aucun mérite, et puis, se servir de son père pour s'attirer l'attention du public, c'est tellement stupide. Une championne dit-on.. Mon dieu, pour peu de temps Charlotte. Tu as sûrement battu Sasha Banks, Velvet Sky, ainsi que Daffney, mais il n'y à pas de quoi s'estimer heureuse. Une victoire sans grandes difficultés.. Mais si cela lui convient. Je n'ai aucun souci à me faire par rapport à mes deux adversaires. Si cepandant, ces deux la font une apparition. Pauvres folles.. »

Elle ria quelques secondes, arracha le reste de sa robe ainsi que les bras de son ourson en peluche en s'écriant « Bonne chance ! » Dans une énième crise de folie, la caméra se coupa..

 
Emi Burton


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: April gallery.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum